Bretagne

Mes BRIEND du Morbihan


Les ancêtres les plus éloignés de Lucie Claire BRIEND, épouse de René Paulin,  étaient établis dans le Morbihan, plus précisément à Missiriac.
Nous nous contenteront de descendre la ligne directe jusqu’à notre De Cujus.
Ainsi, on sait que Guillaume est décédé dans ce village le 23 octobre 1686. Il était l’époux de Jacquette Boguet, dont on ne sait rien.
Naîtrons également à Missiriac,  François, le 6 Janvier 1648 qui épousera une Jacquette Rouxel  puis, leur fils, Louis, qui sera baptisé le  23 avril et qui épousera Julienne Bono.
Pour la génération d’après, Jean le fils de Louis voit le jour à Ploermel  en 1718, le grand bourg du coin.
Jean  se marie le 27 août 1743 avec Marie Jeanne JAN. La famille JeanJan en quelque sorte.

Leur descendance remonte encore plus au nord pour s’installer à La Grée Saint Laurent pour les 4 générations qui suivront.

Ainsi Pierre y naît en 1743; son fils Pierre en 1781; Célestin Pierre en 1803 et enfin Joseph en 1835.

Avec Pierre, le fils de 1781, apparaît le métier de laboureur dans un acte.
En revanche , pour son fils Joseph né en 1835, il cumule les métiers de Laboureur, cultivateur, menuisier, marchand de bois et même cabaretier.

Selon les actes, le patronyme Briend se décline avec ou sans le D.

Joseph épouse Marie Magdeleine Ropert en juin 1865 originaire de Saint Etienne du Gué de l’Isle dans les Côtes du Nord de l’époque. Le couple se marie à Plumieux (22)  mais leurs enfants, Joséphine et Victor Marie Léon naîtront à Mohon dans le Morbihan en 1873 et 1875

Victor appartient à la Classe 1893. Il est alors employé de commerce.
 Il s’engage volontaire pour 4 ans à la mairie du 5è arrondissement de Paris et rejoint le 1er régiment d’Infanterie de Marine puis le 8è régiment de Chasseurs à Pied ou il se distinguera.

Il participera  à la Campagne du Tonkin entre 1895 et 1897 d’ou il reviendra Caporal.
Rendu au civil, il a abandonné la charrue pour la clé à molette et devient mécanicien.

Victor et Victoria. 
Victor quitte Paris pour Vincennes ou il rencontre une bourguignonne, Victoria Péot, originaire de Faverelles dans le Loiret.
Ils se marient en 1903 dans le 20è arrondissement de Paris et auront 3 enfants dont Victor Georges qui sera Lithographe, la belle Alice Madeleine , qui mourra à ses 22 ans en 1929 et Lucie Claire notre De Cujus.

Elle fait la connaissance de René Paulin et ils se marient le 28 février 1925 à Vincennes

Catégories :Bretagne, Morbihan

Tagué:, ,

1 réponse »

  1. En effet pas tout à fait au même endroit que mes Brien, mais comme justement je ne trouve pas les parents de Jean Brien, qui dit qu'il n'y a pas de lien avec les miens…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.